Maria Montessori

Maria Montessori (1870-1952) était scientifique, philosophe, pédagogue et la première femme italienne à devenir médecin. Elle a dédié sa vie à la compréhension de l’enfant et du fonctionnement de l’être humain.

Elle a débuté ses recherches par l’étude des enfants déficients, défendant leur droit à l’instruction. Ses études l’ont menée à étudier de plus près les méthodes éducatives et le matériel élaborés par Jean-Marc Gaspard Itard et Edouard Seguin, deux médecins français. Elle a ensuite fait fabriquer ce matériel pour le tester avec des enfants déficients sensoriels et s’est rendue compte de son efficacité.

En 1907, la première « Casa dei bambini » – Maison des Enfants – fut inaugurée. Maria Montessori en a fait un laboratoire de recherche pédagogique et y a développé grâce à ses observations et découvertes ce que l’on appelle aujourd’hui la méthode Montessori.

Elle a découvert notamment que :

  • l’enfant a la capacité d’absorber l’information et qu’il est tout naturellement un explorateur de son environnement.  Il suffit donc de lui préparer un environnement riche pour que ses apprentissages se fassent naturellement comme celui de la parole.
  • pour se concentrer, l’enfant a besoin d’être en mouvement et de manipuler. Le matériel sensoriel est donc très important pour lui permettre de « faire pour comprendre », sa main étant son outil principal, un « instrument de l’intelligence ».
  • l’enfant a des périodes sensibles durant lesquelles il est plus attiré par un apprentissage en particulier. Il faut donc respecter ses périodes car il lui sera plus facile d’apprendre une chose particulière pendant la période sensible correspondante plutôt qu’à un autre moment. L’idéal est donc de laisser l’enfant libre de choisir ses activités qui correspondent à ses périodes personnelles d’intérêt.
  • le développement de l’enfant doit se faire à l’aide de matériel adapté, d’objets du quotidien et d’un environnement où tout est à sa taille et attractif. Les activités sont individuelles, le matériel en un seul exemplaire afin de développer le sens de la responsabilité et la sociabilité de l’enfant.

Elle organise la maison des enfants en différents espaces, chacun avec son utilité propre et y réunit le matériel correspondant qui peut se classer en 4 catégories :

  • Le matériel de vie pratique est constitué d’objets du quotidien permettant à l’enfant de découper, dessiner, laver la table ou du linge, balayer le plancher, arroser les plantes et ainsi s’approprier les gestes de la vie quotidienne. Il peut ainsi construire confiance en lui et autonomie. Ce matériel est toujours présenté en premier car il éveille l’intérêt de l’enfant et lui permet d’être immédiatement dans l’action pour apprendre.
  • Le matériel sensoriel est un matériel spécifique matérialisant des abstractions et des notions (formes, couleurs, grandeurs, masses, espace etc.) qui permettent à l’enfant de construire et développer sa pensée logique. Il permet aussi à l’enfant d’affiner ses sens et sert de base au matériel de mathématiques et à celui du langage qui lui demandent un degré d’abstraction plus élevé.
  • LE MATÉRIEL DE LANGAGE permet une ouverture sur les sons, les langues, l’écriture et la lecture. L’enfant va développer son expression orale, son écoute, son geste graphique et structurer sa pensée grâce à l’enrichissement de son vocabulaire.
  • LE MATÉRIEL DE MATHÉMATIQUES introduit des abstractions plus complexes. L’enfant découvre les quantités, les chiffres, la géométrie, exerce sa logique en manipulant toujours un matériel sensoriel.