Sciences cognitives – la flexibilité mentale

Rappel : La flexibilité mentale (switch) est la capacité à changer de tâche ou de stratégie mentale et à passer d’une opération cognitive à une autre. Elle peut requérir le désengagement d’une tâche pour se réengager dans une autre. Elle permet donc l’adaptation aux situations nouvelles. Un déficit de flexibilité mentale entrainerait des difficultés à : S’adapter aux imprévus, aux changements. Corriger ses erreurs. Passer d’une tâche à une autre. Les enfants à l’école doivent faire preuve de flexibilité mentale, ne serait-ce que pour pouvoir passer d’une activité scolaire à une autre tout au long de la journée. En mathématiques bien entendu, chaque fois qu’un enfant devra résoudre un nouveau problème, ou encore en conjugaison, lorsque l’élève doit, dans un même exercice, conjuguer soit au présent soit au futur selon la consigne. Tests permettant de mesurer la flexibilité mentale : Le test des Tracés (Trail Making Test, ou TMT) Cette épreuve mesure la flexibilité mentale et se déroule en deux temps. Dans un premier temps, le sujet doit relier des nombres dans l’ordre croissant le plus rapidement possible (1-2-3-4 …), et dans un second temps il doit procéder de la même manière mais en alternant des nombres et des lettres (1-A-2-B-3-C …)….

Sciences cognitives – l’attention sélective

RAPPEL : L’attention sélective est la capacité à porter sélectivement son attention sur une tâche et à parvenir à ignorer toutes distractions. Un déficit au niveau de l’attention sélective entraine chez l’enfant de grosses difficultés à l’école pour rester concentré sur la tâche à effectuer. Les activités présentées ci-dessous peuvent aider les élèves à mobiliser et à maintenir leur attention sur une tâche en ignorant les informations non pertinentes. L’attention sélective entre en jeu lorsqu’un enfant lors d’un problème de mathématiques, doit ignorer certaines données de l’énoncé pour se concentrer sur celles nécessaires pour répondre à la question. Ou encore lorsqu’un enfant de maternelle doit effectuer des activités de tri, ce dernier doit par exemple porter son attention sur la forme des objets et non sur leur couleur. Il est important de comprendre les différents mécanismes mis en jeu pour contrôler les interférences si l’on veut développer notre attention sélective. Ainsi les distractions peuvent avoir diverses origines. La ressemblance entre informations pertinentes et non pertinentes La proximité spatiale entre informations pertinentes et non pertinentes Les modalités sensorielles, le plus souvent il s’agit d’une distraction auditive alors que nous essayons d’avoir une attention visuelle. 1.Taches d’attention sélective : la tâche Flanker  Les informations…

Sciences cognitives – améliorer son contrôle inhibiteur

De nos jours peu d’enseignants sont formés aux sciences cognitives, or elles s’avèrent essentielles si on veut comprendre les difficultés que rencontrent nos élèves et surtout les aider à y remédier. Voilà le pourquoi de ce premier article sur le sujet. Lorsque nous devons effectuer des tâches nouvelles ou complexes c’est notre contrôle cognitif qui est sollicité. Il nous permet d’associer nos idées ou certaines stratégies déjà apprises, de nous adapter aux changements, de réfléchir, de résister à la tentation d’une réponse immédiate et surtout de rester concentrer sur la tâche à accomplir. Ce contrôle cognitif va reposer sur des fonctions essentielles : les fonctions exécutives. Le système exécutif regroupe différentes fonctions telles que la planification, la mémoire de travail, l’inhibition, l’attention sélective, la flexibilité mentale … Chaque fonction exécutive met en jeu tout un ensemble de processus. A l’heure actuelle on considère que : L’inhibition (contrôle inhibiteur) La flexibilité mentale ou cognitive La mémoire de travail (sa mise à jour) sont les principales composantes des fonctions exécutives. Elles sont des habiletés cognitives essentielles à la réussite tant à l’école que dans la vie générale. Duckworth et Selignan, 2005, montrent que « la discipline (contrôle inhibiteur) compte pour deux fois plus d’écart dans…