Sciences cognitives – la flexibilité mentale

Rappel : La flexibilité mentale (switch) est la capacité à changer de tâche ou de stratégie mentale et à passer d’une opération cognitive à une autre. Elle peut requérir le désengagement d’une tâche pour se réengager dans une autre. Elle permet donc l’adaptation aux situations nouvelles.

Un déficit de flexibilité mentale entrainerait des difficultés à :

  • S’adapter aux imprévus, aux changements.
  • Corriger ses erreurs.
  • Passer d’une tâche à une autre.

Les enfants à l’école doivent faire preuve de flexibilité mentale, ne serait-ce que pour pouvoir passer d’une activité scolaire à une autre tout au long de la journée. En mathématiques bien entendu, chaque fois qu’un enfant devra résoudre un nouveau problème, ou encore en conjugaison, lorsque l’élève doit, dans un même exercice, conjuguer soit au présent soit au futur selon la consigne.

Tests permettant de mesurer la flexibilité mentale :

  • Le test des Tracés (Trail Making Test, ou TMT)

Cette épreuve mesure la flexibilité mentale et se déroule en deux temps. Dans un premier temps, le sujet doit relier des nombres dans l’ordre croissant le plus rapidement possible (1-2-3-4 …), et dans un second temps il doit procéder de la même manière mais en alternant des nombres et des lettres (1-A-2-B-3-C …). Il s’agit donc de planifier en parallèle, mais de manière alternée, deux séries automatisées sans qu’elles interfèrent entre elles, en activant temporairement la séquence pertinente et en inhibant temporairement la seconde.

  • Le test Le Plus-Minus

Ce test est aussi une mesure de la flexibilité mentale. Dans un premier temps, le sujet est entraîné à faire une série d’additions sur des nombres à deux chiffres (+3), puis il est entraîné à faire une série de soustractions (-3), et enfin, il doit alterner les additions et les soustractions (+3;-3;+3, etc).

  • Le Wisconsin Card Sorting test: test de catégorisation

On présente au participant quatre cartes qui vont lui servir de stimuli de base.

Les cartes diffèrent en fonction des formes qui y sont dessinées, de la couleur et du nombre de celles-ci.

On demande au participant d’associer une à une les 128 cartes avec l’une des quatre cartes de base.

L’examinateur décide si les cartes doivent être classées par couleurforme ou quantité. En revanche, tout au long du test il ne dit pas au participant comment classer les cartes, il lui indique seulement si l’association avec la carte de base qu’il réalise est bonne ou mauvaise.

Pendant le test les règles d’associations vont changer après un nombre consécutif d’associations correctes.

Les règles vont changer sans en informer le participant, l’examinateur va simplement indiquer si l’association avec la carte de base qu’il réalise est bonne ou mauvaise.

Une fois que le participant a trouvé la bonne règle d’association il doit maintenir ce principe jusqu’à ce qu’elle change. La nouvelle règle trouvée, il doit alors inhiber l’ancienne, désormais non pertinente.

 

Voici donc une série d’activités qui découlent de ces tests afin de développer la flexibilité mentale :

  • Toutes les activités de catégorisation :

On en trouve beaucoup dans ce livre :  Catego, apprendre à catégoriser de S.Cèbe et R.Goigoux

  • Le jeu UNO
  • Le test des tracés

  • Jeu inspiré du test des tracés en maternelle (source réseau Canopé)

Les enfants se mettent par groupes de 3 ou 5 selon le niveau des élèves. Chaque enfant se voit associer un numéro et un nom d’animal. Ils s’assoient en rond. A tour de rôle chacun dit son numéro : 1,2,3 …. Puis à tour de rôle chacun dit son animal : chat, chien , poule ….. puis le jeu se poursuit par l’alternance, c’est-à-dire que si le premier enfant dit son chiffre, le deuxième devra dire son animal, puis le suivant son chiffre etc : 1, chien, 3, chat….

  • Toutes les activités « pratiques » en maternelle où l’enfant va devoir adapter son comportement en fonction de la situation vécue. Exemple lors d’une activité de transvasement un enfant renverse toute la semoule ou l’eau par terre. Il va devoir faire preuve de flexibilité mentale en stoppant son activité de transvasement afin de se lancer dans la mise en place d’une nouvelle stratégie d’actions pour nettoyer et ainsi corriger « son erreur ».

 

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à partager vos idées !