DIY – La boite des compléments

1 mars 2018

Notre collègue Paprika a profité des vacances pour étoffer ses ateliers sur les nombres !

Elle cherchait à travailler sur les décompositions des quantités, car elle trouvait que son matériel n’insistait pas suffisamment là dessus. Voilà donc sa « boite des compléments » et ses explications :

Pour l’utilisation :

  •  On décide de la quantité à mettre dans la boite, on insère les cotillons par le trou du dessus.
  • On vérifie la quantité à gauche et que la partie de droite est vide.
  • On rabat le cache sur la partie droite, on ferme le trou avec le bouchon, on ferme les yeux et on secoue un peu la boite à deux mains de gauche à droite.
  • On ouvre les yeux, on compte combien de cotillons sont visibles, on cherche combien sont cachés à droite.
  • On vérifie en soulevant le cache.

Pour la fabrication :

  • Une petite vitrine (moi je n’ai trouvé qu’un cadre à hauts bords dans une solderie, j’ai donc déplacé la vitre pour pouvoir la coller sur le dessus du cadre)
  • Une séparation à la moitié (pour moi un kapla cloué par derrière, sur le fond de la vitrine), qui laisse libre un passage en haut.
  • Un trou percé sur le dessus (avec une petite scie cloche) + un bouchon en liège
  • Des cotillons

Remarque : pour corser l’activité (éventuellement pour le cycle 2 ?), on pourrait imaginer une boite avec une cloison de plus, pour décomposer en une somme de 3 termes. Ou encore imaginer d’utiliser la boite avec le  matériel des dizaines (barrettes de perles), voire un mélange dizaines/unités.

Remarque bis : Selon les dimensions de la boite et des cotillons, ils se répartissent différemment dans la partie de gauche. Je pense qu’il est intéressant que ce ne soit pas trop large, pour que les cotillons, lorsqu’il y en a « beaucoup », puissent se répartir sur plusieurs lignes courtes (c’est plus facile pour les compter en favorisant le subitizing et la recomposition et pas le pointage un par un, plus lent)

Dans ma boite par exemple, il peut y en avoir 5 maximum sur la ligne du bas, ce qui me permet de travailler les recompositions du type 5+2, 5+4… pour dénombrer 7, 9…

La boite vide

On insère la quantité souhaitée

On secoue puis on anticipe

On vérifie

Pas de commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à partager vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :